NOS DOMAINES D’EXPERTISES • Biologie moléculaire

Le laboratoire a également acquis une expérience en biologie moléculaire et effectue depuis 1998 la recherche de Chlamydiae trachomatis (principale cause de MST en France) et de Nesseria gonorrhoeae (responsable de blennorragie) par PCR (Réaction de Polymérisation en Chaîne en temps réel).
L’augmentation de l’infection à Chlamydiae trachomatis est constante depuis 1997. Cette infection est asymptomatique (50% chez l’homme, 90% chez la femme) avec des complications (salpingites, stérilité, transmission HIV facilité…) ce qui renforce l’intérêt du dépistage systématique surtout dans la tranche d’âge de 15 à 24 ans.

Biologie Moléculaireautomate-light-cycler

Le laboratoire a mis cette expérience à profit pour réaliser depuis 2013, avec la même technique, la recherche du papillomavirus (HPV) dans le cadre du dépistage du cancer du col de l’utérus. Ce dépistage se fait en association du frottis vaginal par un prélèvement au col de l’utérus pour diagnostiquer les lésions précancéreuses.
Ce dépistage vient en complément de la vaccination des jeunes filles de 14 ans avant une primo infection et les jeunes filles entre 15 et 23 ans avant les premiers rapports sexuels ou ayant débuté une sexualité dans l’année pour prévenir les lésions précancéreuses et les cancers non invasifs.

Cette technique biologie moléculaire préconisée par la Haute Autorité de Santé (HAS) utilisée par le laboratoire est amenée à être de plus en plus utilisée pour d’autres dépistages en cours de développement (Herpes, Recherche de mycoplasmes) car c’est actuellement, la technique la plus sensible et la plus spécifique.